Les gourmands de crêpes réunis rue du Montparnasse

24 mai 2013Commerces

Certains restaurateurs avaient anticipé la pluie.

Dans le cadre de la fête de la Bretagne, le concours de la crêpe et de la galette la plus originale s’est tenue jeudi 23 mai 2013 près du métro Edgar Quinet. Dans une ambiance bon enfant, les crêpiers se sont confrontés les uns aux autres.

Sur la scène, au moment d’annoncer les résultats, le maire du 14e Pascal Cherki ne manque pas de rappeler que la meilleure baguette de Paris est fabriquée dans l’arrondissement. La crêpe la plus originale devra l’être aussi, mais c’est attendu vu que seuls les commerçants de la rue du Montparnasse ont participé à ce concours… organisé par son association de commerçants.

Pour contenter un jury composé, entre autres, de Pascal Cherki et d’élus bretons, chaque crêpier a sa stratégie. La crêperie de Pont-Aven prend le parti de proposer une crêpe déjà présente sur sa carte : « comme ça, si ça leur plait, ils pourront revenir en manger quand ils veulent » explique le patron en proposant une galette andouille, pomme cuite et camembert.

La crêperie Quimper au contraire choisit d’innover : pommes rissolées, andouille de Guémené, oignons de Roscoff et noix de saint-jacques poilées. Une galette crée pour l’occasion mais qui pourrait, disent-ils, être adaptée à la carte.

La crêperie La Bretonne tente sa chance avec une crêpe sucrée. Quelques minutes avant le passage, sa patronne goûte et vérifie encore, avec une pointe de gourmandise, la qualité de sa crêpe avec lit de chocolat blanc, pêche fraîche, coulis de groseille et de cassis du jardin, flambée avec un shoot de cointreau.

Et les gagnants sont…

Émmanuel de la crêperie de Port Manech.

Damien et Lazhar de la crêperie Le Phare.

Noix de pétoncle, carottes de printemps, crevettes et langoustines, sauce curry maison à base d’épices de Thaïlande. La galette salée de Port Manech remporte la palme cette fois, mais il n’est pas encore question pour son patron Émmanuel de l’intégrer au menu : « Je rêverais de faire cette galette à la carte mais on n’est pas un restaurant gastronomique et je ne suis pas sûr que les clients la commanderaient ! »

« Pomme caramélisée, glace à la vanille, amandes et beaucoup, beaucoup de chantilly. » Le dessert de la crêperie Le Phare est un choix gourmand si on en croit la description donnée par Pascal Cherki. Un bon point pour des crêpiers qui avaient décidé de proposer une crêpe déjà au menu.

La fête de la Bretagne, un rendez-vous qui grandit

« La mission Bretonne organisait des défilés pour la Saint-Yves qui se terminaient généralement à la mairie » rappelle Pascal Cherki. L’identité bretonne est forte, mais elle ne doit pas exclure pour autant les non-bretons. D’où l’idée du maire du 14e d’organiser cette CrêpesNoz, un nom qui n’aurait jamais été proposé par un vrai breton précise un Armoricain anonyme un peu taquin.

La gourmandise est fédératrice, tout comme la culture. Ainsi en grandissant, cette fête de la Bretagne a accueilli l’année dernière le musicien Alan Stivell et cette fois-ci Gilles Servat.

« Être Breton, c’est avoir une identité forte et être fier de ses racines, ce qui nous prépare à affronter l’avenir » raconte Kaourintine Hulaud, élue du conseil régional de Bretagne déléguée à la culture et aux sports. Également jury de cette CrêpesNoz, elle se dit « reconnaissante d’avoir pris le temps, les crêpiers font ça sérieusement, avec l’amour de bien faire une galette. » Des galettes aussi bonnes que celles qu’elle a pu goûter en Bretagne concède-t-elle avant d’ajouter en guise de clin d’œil « mais moins bonnes que celles de ma mère ! »

La fête s’achève samedi 25 mai  dans la mairie du 14e par un grand fest-noz qui, lui au moins, ne risque pas d’être gâché par la pluie.

Photos et reportage : L. Malterre

Partagez cet article :

 

☰ Article précédent : | Article suivant :

1 comment to “Les gourmands de crêpes réunis rue du Montparnasse”

  1. […] bretonne et les galettes à la hauteur de leur réputation. Cette crêperie avait participé à la CrêpeNoz en proposant un plat issu de sa carte, il est donc tout-à-fait possible d’y manger leur […]

Leave a Reply